Cart 0

 

Travailler avec la nature

 

Vivre avec les autres règnes, animal, végétal

au quotidien, dans la pratique

Elever un troupeau, Cultiver des jardins,

Selon l'esprit de la permaculture. 

 

un elevage pastoral

Troupeau soleil couchant (1 sur 1).jpg
 

Un design agropastoral

Nous sommes en quête d'adéquation, avec un territoire, avec un site, avec des êtres vivants. C'est ce souci qui nous a conduit à adopter, à notre manière, un design agropastoral pour l'aménagement de notre site. Pour cela nous nous inspirons de la tradition agraire des Cévennes, comme de la manière dont les anciens paysans ont ici autrefois aménagé le lieu pour y vivre et en vivre.  

 
 

Une race locale

portraitbrebis (2 sur 3).jpg
 
 

Les raïoles

Nous avons fait le choix d'élever une race locale, la Raïole. C'est une race typique des Cévennes. Elle est rustique, bien adaptée au climat, aux pentes, à la végétation du territoire. Elle a faillie disparaitre dans les années 60, mais grâce au travail d'éleveurs passionnés de la génération qui nous a précédée, la race a été préservée. 

Nous sommes une trentaine d'éleveurs raïoles, disséminés entre Garrigues, Causses et Cévennes, à échanger sur nos conduites, nos pâturages, à gérer ensemble les mâles reproducteurs. Nous valorisons également aujourd'hui notre laine collectivement: nous la faisons transformer en couettes, plaids, chaussettes... pour le grand réconfort des jours d'hiver! (plus d'information sur Raïolaine ici)

 
 

Une gestion holistique des patures

Vue d'ensemble.jpg
 
 

Paturages tournants

Notre site comprend une grande variété d'écosystèmes: des parcelles sur les Causses, plateaux calcaires; des pelouses sèches, sur grès; des bois de chênes et de châtaigniers, sur schiste. Il s'en suit une grande variété de plantes, d'herbes et d'arbustes, pour la nourriture du troupeau.

Nous conduisons le troupeau en alternant périodes de garde et périodes en parcs, avec le souci de faire  tourner autant que possible les lieux visités, pour permettre à l'herbe de repousser. Avec les différences d'altitude (200m de dénivelé), d'exposition (Est, Ouest, Sud, Nord), et de période végétative, cette méthode permet d'offrir une nourriture variée et de qualité toute l'année aux brebis. 

 

 
 

Chien de Troupeau

Lloyd (2 sur 6).jpg
 
 

collaborateur Border-Collie

Au commencement, nous n'avions pas de chien, pour garder le troupeau. Nous allions, elles et nous, dans la montagne... Du coup c'est nous qui devions faire le chien... Parce que les brebis, aussi mignonnes soient-elles, si elles ne sont pas cadrées, aiment batifoler, courir deci-delà, sans se soucier du cadastre, des parcelles du voisin, des jolies fleurs qu'il a planté.

C'est comme ça que nous avons compris que nous aurions besoin d'une aide à 4 pattes. Le border est spécialiste de la garde, intelligent, docile. Nous avons pris notre jeune Border chez un formateur de l'institut de l'élevage, qui travaille bien et a le sens des chiens (en savoir plus). Depuis nous ne travaillons plus aux brebis sans ce collaborateur fidèle.

 
 

jardin biologique

Buttes.jpg
 
 

maraichage sur sol vivant

Beaucoup de recherche et d'innovation a lieu aujourd'hui aussi en maraichage, autour du "non travail" du sol. La démarche consiste à cesser de labourer le sol mécaniquement, pour mettre en place progressivement un travail biologique du sol.

Redécouvrant que le sol est quelque chose de vivant,  que de lui-même, par la vie qui l'habite, (vers de terre, micro-organismes), il peut se mettre en travail tout seul, un réseau de paysans-chercheurs se met en place pour expérimenter, tester ces nouvelles pratiques culturales et les partager (en savoir plus)

 
 
 

Telle sont les pratiques paysannes qui nous inspirent, depuis notre installation dans ce pays. Une vie au pays que nous aimerions maintenant faire partager.